La deuz’

IMG_1063Gilet Kyoto (payant sur Ravelry) – taille 2 ans
Laine Katia Merino 100% coloris 505 tricoté en 4,5

Dis donc coupinette, je t’ai parlé de mon talent d’anti-prédiction ?
C’est limite un don, tu sais ? Quand il s’agit de prédire le sexe d’un futur bébé, je me plante quasiment à coup sûr. Je crois bien que je flirte avec les 99% d’erreur.
Impressionnée ? J’espère bien.

Je vais te dire : je suis tellement bonne que je me suis plantée pour chacune de mes libellules aussi. A chaque fois, j’ai cru dur comme fer que j’attendais un garçon. Et à chaque fois, c’était une poussinette.

Ceci étant, avoir deux filles, finalement c’est pas mal. Entre autres choses, on n’a pas à se stresser niveau fringues. On a déjà tout ce qu’il faut, du fait de la première. Surtout si les deux ont le bon goût de naître à peu près à la même saison.

IMG_1069

Tu me diras, ça marche aussi si on a deux garçons.
Oui, c’est vrai. Mais je te rappelle que j’ai été interdite de garçons. Alors tu ne m’en voudras pas, j’espère, de focaliser sur les filles.

On n’a pas à se stresser, disais-je, on n’est pas prise de court (genre il fait zéro degrés dehors et on s’aperçoit qu’elle n’a toujours pas de manteau), on a tout ce qu’il faut sous la main.

IMG_1064

Tout ça pour dire que ma Lilou est bien pourvue. Pour elle, j’ai récupéré pratiquement toutes les affaires de ma désormais grande Doudouce. Elle a hérité de tout ce que j’ai cousu et surtout tricoté pour sa soeur aînée. Elle ne manque de rien. Limite, elle a trop de fringues, au contraire.
Et pourtant, je ne suis pas fière, coupine. Etant moi-même une puînée et arrivant après une fille, j’ai connu les fringues de seconde main. Je portais les fringues trop petites de ma soeur, qui elle portait du neuf, de l’inédit. Trop injuste, tu en conviens ?

IMG_1075

Bon, c’est clair que ma mère n’allait pas balancer des vêtements quasi neufs qui pouvaient m’aller. Donc je ne lui jette pas la pierre. Et puis ce n’était pas Cosette-land non plus. J’avais droit à des fringues neuves aussi.
La vérité, c’est que j’achète des vêtements neufs à ma Doudouce par nécessité avant tout (cette enfant ne peut pas se promener nue. Surtout en plein hiver…) alors que pour ma Lilou, c’est plutôt par plaisir.

IMG_1102

Rho! Ne fais pas cette tête-là ! Bien sûr que je leur ACHETE des vêtements. Mon temps libre s’est réduit comme peau de chagrin depuis l’arrivée de ma Lilou (Ô toi, mère de 3 ou 4 petits qui trouve pourtant le temps de coudre et/ou de tricoter, comment fais-tu ?). Et donc, je couds très peu pour ma Lilou. Mais ma Doudouce est logée à la même enseigne. Et là, je ne parle que de couture. Parce qu’en tricot…
En tricot, l’année 2015 fut d’une pauvreté confondante me concernant, il faut bien le dire.

Mais tu seras contente d’apprendre que l’un des rares projets que j’ai menés à leur terme est un gilet pour ma Lilou. Un gilet vraiment pour elle, élaboré en pensant à elle et en suivant un modèle inédit en Tasticottie: le gilet Kyoto.

IMG_1095

Je raffole des points texturés en tricot, comme tu le sais. Et donc quand Momo m’a montré ce modèle, en Mars, j’ai sauté dessus.

QUOI? EN MARS, t’étonnes-tu ?

IMG_1121

Ben oui, coupine, je sais. J’ai mis 8 mois à tricoter ce gilet.
J’ai découvert que je n’aimais définitivement pas tricoter les manches de vêtements. Soit je les tricote « à plat » et il faudra les coudre (Argh! Coudre du tricot! Argh, argh, aaaargh!). Soit je les tricote en magic loop (Rhaaa! Tirer sur le câble toutes les dix secondes ! Rha, rha, rhaaaaa!).

Bref, j’ai mis des mois à essayer les aiguilles double-pointes pour solutionner mon problème. Et j’ai copieusement râlé, au début. Ces cure-dents géants ne m’inspiraient rien de bon. Leur utilisation me paraissait aussi lourdingue que de faire du magic loop avec une aiguille circulaire sur un cylindre d’un diamètre tout piti piti.

IMG_1097

Et puis finalement, c’est pas mal, les aiguilles double-pointes. C’est toujours loooong de tricoter une manche mais au moins je ne peste plus.

Les manches ne sont pas les seules responsables de ce délai record de 8 mois. Mon entrain a aussi été mis à mal parce que j’ai bricolé. Après l’échantillon (c’est déjà miraculeux que je l’aie fait, tu sais, Je suis un poil feignasse en tricot), j’ai fait des calculs qui se voulaient savants mais qui se sont révélés fantaisistes. J’ai suivi les explications du 2 ans en espérant obtenir du 12 mois.
J’ai magouillé et mon gilet est difforme: il a une carrure qui va nickel à ma Luciole de 14 mois et un corps bien trop long. Comble de l’ironie, les manches sont finalement interminables (genre taille 3 ans, je dirais) mais elles ont le bon diamètre pour ses bras.

IMG_1120

Pour une fois que j’ai été audacieuse en tricot (i.e. j’ai acheté la laine avant de trouver le modèle, wouhoooou, l’audaaaace!), ben ça m’apprendra.

Ceci étant, il lui va bien quand même ce gilet, pour finir. Tu ne trouves pas?

Malgré sa forme bizarre (le blocage n’y a rien fait, les bas des devants n’en font qu’à leur tête), ses manches trop longues et son encolure bien trop large, on le lui met souvent, Charming et moi. Ca lui donne un style sympa.

Au fond, ce modèle a quand même tenu ses promesses, coupine. Il m’a appris des tas de choses.

IMG_1111

Déjà le point texturé qui me paraissait si mystérieux se tricote aisément et me donne envie de le reproduire sur un autre ouvrage, un snood, une écharpe ou un châle. Voire (rêvons) un pull pour moi.

Ensuite la technique du i-cord m’a franchement emballée: elle permet d’obtenir un cordon tricoté épais qui ressemble à ce qu’on obtiendrait avec un tricotin (en plus, ça monte super vite, il ne m’a fallu qu’un aller-retour en métro pour faire mes deux brides de 25 cm chacune).

Enfin, j’ai dépoussiéré mes vagues souvenirs de crochet (j’ai appris en Ethiopie, avec une voisine, il y a 33 ans) pour faire les petites brides qui ferment le gilet.

Bon, je préfère être honnête, je suis moyennement convaincue par le système de fermeture. J’ai décidé de tricoter le gilet pour ma Doudouce aussi. En bleu. Je tâcherai de changer le système de fermeture à cette occasion. Sans doute ferai-je un vrai cache-coeur, avec plein de i-cords pour ficeler ma Doudouce.

IMG_1101

Quoi qu’il en soit, ma Libellule a son gilet tout doux maintenant. Son gilet maison tout neuf et rien qu’à elle. C’est le premier vêtement que j’ai fait pour elle. Le seul en fait.
Ok, c’est pas top. Mais d’un autre côté, je n’ai pratiquement tricoté que pour elle.

J’aimerais bien que ma Lilou ne soit pas la grande perdante de mes cousettes et tricoteries familiales.

Comment? Ah mais oui, il y a Charming. C’est lui le grand mal-aimé de Tasticottie. Ma Lilou ne peut donc pas être LA grande perdante.

Mais quand même.
Comment faire ? Il faudrait peut-être que j’établisse un planning de rotations, que je couse pour l’une puis pour l’autre puis pour moi (je ne compte pas notre grand mal-aimé) ?

Comment tu fais toi ? Tu tricotes ou tu couds pour tous tes petiots ?
A moins que… Oh mon Dieu ! Tu gardes tes talents pour toi, petite filoute ?
Non mais sérieusement. Raconte-moi !

IMG_1067

1 2 3 80