Biches bizarres

IMG_2489Tissu Oh Deer bleu clair de Soft Cactus (Brin de Cousette)
popeline bleu foncé (mon stock)

Hello Coupine!
Comment ça va toi?

Un mois a passé depuis mon dernier article, dis donc! Tout un mois et pourtant, j’ai eu mille fois envie de venir ici te faire un coucou. D’autant que je n’arrête pas de coudre ces temps-ci.

Mais alors, me demanderas-tu, qu’est-ce qui s’est passé? Pourquoi t’es pas venue?

Ben il s’est passé que j’ai pédalé dans la semoule de la création littéraire, coupine! Il s’est passé qu’en Tasticottie, écrire une historiette pour agrémenter un cousette, c’est vraiment un processus long et ingrat. Le temps que l’histoire atterisse sur mon clavier, que je la remanie puis que je la réécrive moult fois, une décennie (à peu près) est passée. Et après, j’ai besoin d’un temps de latence, pour que ma tête se vide, avant de pouvoir repenser à une autre histoire.

Avec tout ça, un siècle passe en silence sur ce blog. Et dans mon coin, je culpabilise.

IMG_2468Jupe Chardon – Deer&Doe – Taille 38
Modifications: taille abaissée de 3 cm

Ca me prend d’autant plus la tête que je voudrais blogguer avec légèreté, simplicité, rapidité et en investissant peu d’énergie.

J’avais commencé depuis plusieurs semaines à modeler une histoire dans ma tête pour accompagner ces jupettes. Une histoire de vacances, de parents qui divorcent, de petite fille qui veut que rien ne change dans sa vie. Je crois que j’étais tout près d’aboutir à quelque chose qui tenait debout.

Et puis j’en ai eu marre de me coller la pression. C’est inconfortable d’écrire contre la montre et les jours qui passent. Alors j’ai tout laissé tomber.

Ca fait des années que j’oscille entre poster une histoire bien ficelée avec chacune de mes cousettes et ne poster qu’un mini paragraphe qui résume techniquement et brièvement toute l’aventure de la conception de cet objet ou vêtement.

J’ai essayé les deux et aucune ne me convient en fait. J’aime écrire des histoires mais ça me prend trop d’énergie et de temps. Et les posts juste techniques, je les trouve trop secs et rigides.

 IMG_2485

Je vais attendre mes vacances (dans 3 semaines, 8 heures et 7 minutes) pour poursuivre tranquillement l’écriture de mon feuilleton. Tu te souviens, coupinette, de mes personnages récurrents? C’est plutôt dans cette histoire chorale que dans des histoires ponctuelles que je veux investir l’énergie que je peux consacrer à écrire.

Je suis d’ailleurs en train de soupeser l’idée de créer un blog spécialement dédié à mes écrits, pour dissocier mon goût pour l’écriture de mon envie d’alimenter ce blog. Parce qu’en fait, mes cycles de couture sont bien plus courts que mes cycles d’écriture. Et tenter de les mettre au diapason se fait toujours au détriment de l’une de mes deux activités favorites.

Pour autant, je ne veux pas abandonner mon cher blog de couture. Et nous savons bien, toi et moi, que je suis incapable de n’écrire qu’un petit paragraphe de rien du tout à chacun de mes posts.

Je crois que c’est Pénélope Bagieu qui a dit lors d’une interview, qu’elle ne se voyait pas consacrer plus de quelques minutes aux dessins qu’elle postait quotidiennement sur son blog. Et ce positionnement me parle en ce moment. Moins de préparation, plus de spontanéïté et de légèreté.

Je vais donc faire l’expérience du post direct. Je vais essayer de relater tout simplement ce qui me passera par la tête en pensant à la cousette que je te présenterai.

IMG_2472

Les jupes que tu vois dans ce post, je les ai cousues en Avril, pour des vacances en pays d’Avignon.

L’idée m’en est venue quand cet incroyable tissu à bibiches est arrivé à la boutique.

Je l’avais pourtant déjà vu avant, quand on a fait notre sélection, Momo et moi. Mais là, dans toute sa laize et avec ses bibiches et ses lapins bleus, il m’a tout de suite emballée. Je le voyais en jupe, en chemise, en sac, en plein de choses toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres.

Ceci étant, je me connais et je me méfie de mes emballements. J’attends toujours quelque jours avant de craquouiller, des fois que le soufflé retomberait.

Cette jolie cotonnade faisait partie des tissus qu’on utilise pour les cours de couture. Et donc j’avais des palpitations en constatant qu’elle rencontrait un succès certain. Au bout d’un moment, j’ai eu carrément peur. Que les participants aux cours la choisissent tous, qu’il n’en reste rapidement plus, que cette référence soit en rupture chez le fournisseur et que pour finir, il arrête d’en produire pour de bon. A tout jamais.

Pour finir, j’ai paniqué. Je m’en suis procuré 1,50 m pour faire un trio de jupes: une pour moi, une pour Poupinette 1ère et une pour ma Lilou. L’idée du siècle quoi, le trip « jupe familiale » rigolo et frais. Autant te dire, coupine, que j’étais à bloc.

IMG_2650

Et puis je suis rentrée avec mon coupon. Et puis je l’ai montré aux filles en leur expliquant ma merveilleuse idée. Et puis j’ai trébuché sur le « non merci » de Poupinette 1ère.

Médusée, stoppée net dans mon élan, je l’ai écoutée m’expliquer qu’elle n’aimait pas du tout ce « drôle de tissu ». J’ai argué que justement, c’était parce qu’il était « drôle » que je voulais lui coudre quelque chose dedans. Elle a répliqué qu’elle ne voulait pas dire « drôle-rigolo » mais « drôle-bizarre ».
« Elles ont un drôle d’air les bibiches. Elles sont bizarres, Maman. »

Et là, mon plan « trio de jupettes » a bu la tasse.
Je ne me suis pas laissée abattre (tu penses!) et j’ai immédiatement conçu un second plan « duo + une jupettes ».

IMG_2545Cotonnade à motifs (Mondial Tissus) – élastique bleu marine (mon stock) – dentelle blanche (Mercerie de Charonne)

Pour moi, j’ai longuement cherché et finalement, lors d’un looooong trajet en voiture, l’idée de me coudre une jupe Chardon s’est imposée. Mille ans après tout le monde, me voilà qui m’enflamme pour ce patron. Il est juste top top top, avec ses poches et sa ceinture.
C’est clair que je vais me la refaire, cette jupe. En wax et en viscose au minimum.

Bon, il a fallu que je me rende à l’évidence, j’ai vieilli: déjà, je n’ai plus ma taille de guêpe. Le 36 c’est fini, j’ai dû couper un 38 et je suis pile dedans. Ensuite, j’ai fait la version courte. Et je l’ai trouvée trop courte sur moi (c’est toujours un triste constat, ça, non?). D’où la bande unie que j’ai ajoutée après et dont je suis finalement drôlement contente.
J’ai remplacé la fermeture éclair par une invisible et j’ai soigné mon raccord au dos (tavussa coupine?).

Pour ma Luciole, j’ai coupé deux rectangles que j’ai assemblés, j’ai fait un ourlet, une coulisse et j’ai mis un élastique boutonnière. Zim, zam, zoum, flip flap.

IMG_2494IMG_2493

Et donc, il me restait ma petite rebelle de la mode à vêtir pour les vacances. Elle a choisi un tissu à l’opposé de mes bibiches, que j’avais acheté un jour que j’errais vers Mondial Tissus.

IMG_2599 IMG_2601

J’ai coupé là aussi des rectangles, j’ai trouvé un élastique dans mon stock et j’ai suivi le tuto de la jupe Diabolo de « Et puis la neige elle est molle » pour concevoir cette jupe magique.

IMG_2547
Je dis magique parce que je ne comprends toujours pas comment ça se fait que les fronces du haut de la jupe suivent le mouvement quand on étire l’élastique. Et à la boutique, personne ne comprend non plus.

IMG_2585IMG_2580

En comparant avec l’une de ses jupes, je l’ai trouvée trop courte. J’ai donc, en catastrophe rajouté de la dentelle en bas. Et je la trouve bof, du coup. Trop Laura Ingalls à mon goût. M’enfin elle tourne, c’est tout ce que demandait Poupinette 1ere.

IMG_2592
Le plan « duo + une jupette » a parfaitement fonctionné (hé! Hé! Hé!). Elles furent toutes portées lors des rares journées ensoleillées et surtout sans vent de nos vacances.

IMG_2586

Quant à mes chutes, j’en ai immédiatement fait ceci (TEC* power!):

IMG_4615IMG_4617

Et cela (TEC* super power!), inspiré de l’adorable sac de l’Usine à Bulles :

IMG_4606 IMG_4611 IMG_4624 IMG_4626

J’ai mis au point un plan « trio de tops » qui, pour l’instant, se déroule sans accroc. Reste dans le coin que je t’en touche un mot, prochainement.

* TEC = Truc En Chutes

 

 

11 thoughts on “Biches bizarres

  1. Bon ben, je ne sais pas quoi commencer !! ..Par la fin alors !! La jupe pour poupée j’ai craqué, la pucinette qui lui remet en place et ses petites mains qui ferment le sac « lapin » ..troOp chou !!!
    Concernant les biches bizarres (toi aussi t’es fan Rrrr j’adoOre !!) je suis d’accord avec grande puce mais je craque quand même !! et tes longues jambes dedans, Superbe ..le 38 te va magnifiquement bien en passant !!
    Pour ce qui est du blog, je n’écris pas d’histoire, mais je suis les mêmes processus..et parfois ne poste pas car je n’ai pas trouvé d’idée alors que la couture est faite. Ou alors c’est l’objet à coudre en lui-même qui n’est pas abouti et qui me prend mon énergie ..
    Je crois qu’on doit se laisser le temps de prendre le temps ..cela dit un blog d’écrits et d’histoires tenu par toi, quel régal !!!!!!!!!!!!!

  2. Mme Tasticottine, je vis les memes moments de douces acceptation du temps qui passe et centimetres qui s’installent. Une collegue activiste m’a dit hier que les rondeurs c’est non seulement un gage de bonne sante mais aussi de liberte! Bref je propose donc un quatuor de Jupe avec le bout rejete par ma fashionista de moins de 6 ans preferee! Qui en Tasticottie pourra un jour repondre a la question Who are you wearing? Tasticottine Paris! A bonne entendeuse, Gros bisous jaloux de NYC a Toute la famille et vivement blog des histoires ET …..les romans! Ca fait que 30 ans que j’attends

  3. Vive les blogs( qui se perdent 🙁 ) où l’auteur prend le temps de s’adresser au lecteur !!
    Bonne idée un 2eme blog, on pourra profiter plus souvent de tes créations !!
    Et bravo pour tout ! ne nous lâche pas !!

  4. Oh Edwige!
    Merci pour ton commentaire! Je me dis moi aussi qu’il faut plus de fluidité, de lâcher-prise dans le fait de bloguer. Pour moi, ça fait partie du plaisir de la couture, comme un aboutissement du processus, la cerise sur le gâteau. Alors ce serait bien dommage qu’elle soit amère et dure à avaler cette cerise, non?
    J’en profite pour te demander des nouvelles des poules (de la part de Poupinette 1ère mais moi aussi, ça m’intéresse)

  5. Lol Diakhoumba!
    Quand je pense que Poupinette 1ère fait des bonds de joie devant des robes 100% léopard et flippe devant mes bibiches, je me dis qu’on n’est pas près de la voir habillée de pied en cap par mes soins. 🙁
    Tant mieux, me diras-tu, ça me laissera plus de temps pour rattraper mes 30 ans de retard d’écriture. 😀

  6. Oh merci TIC tics! Ton commentaire me touche beaucoup. Non je ne vous lâcherai pas! Et je te rejoins dans cette lutte pour que vivent les blogs et les écrits!

  7. LOL!! Drôle bizarre, maman. Pas drôle rigolo. Allo, quoi! Ils sont fous ces gosses, ils savent pas de quoi ils parlent. J’espère que tu la fais bisquer avec ta magnifique Chardon! Quoique la sienne soit tout aussi jolie au final. Et pour tes articles, si la pression prend le dessus sur le plaisir, je serai la première inscrite à ta newsletter blog d’écriture! 😉

  8. Mais qu’elles sont jolies ces jupes !!Bon je préfère nettement l’imprimé de la tienne à celui de Poupinette, mais que veux-tu, avec ces pré-ados, on n’est plus libre de coudre ce qu’on veut, il faut bien se faire une raison !!
    Et pour revenir à ta jupe, une taille haute trop étroite, c’est juste la mort assurée par étranglement du nombril, donc tu as bien fait d’opter pour la sagesse : je ne porte quasiment jamais la mienne faite en 38 (pourtant réalisée avec les modifs proposées par Sandra pour une version confort élastiquée) parce que je dois rester à jeun pour qu’elle soit confortable, ce qui est assez frustrant il faut bien le dire !!

  9. Enfer et damnation ! je n’avais pas vu passer tes biches bizarres dans mon flux IG !!
    j’ai le patron de chardon depuis des lustres dans mon stock et je n’ai jamais osé le coudre, de peur d’avoir l’air d’une femme qui se déguise en fillette !

    Bref, j’adore tes biches bizarres et ton duo de jupes, et je suis amoureuse du petit sac lapinou !!

Répondre à edwige Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *