LE BON FILS – Alexandre – La pluie tombait drue et Alexandre sentait le picotement des gouttes sur son visage. Malgré les lumières de ses cafés et restaurants, le boulevard Vincent Auriol était sombre et il n’y voyait pratiquement rien. À chaque coup de pédale, il sentait l’eau gicler entre ses orteils. La pluie s’était infiltrée dans ses chaussures et ses chaussettes étaient mouillées. Il pédalait pourtant vigoureusement. Il avait hâte d’arriver et à ce rythme-là, il n’aurait pas trop de retard. Malgré ses vêtements…Lire la suite « Le bon fils »

Et voilà, coupine, la boucle est bouclée! Tu as lu tout ce que j’avais écris, en 2012. Je remets ici « Les magrets », qui est la suite de ce feuilleton, par souci de cohérence. Merci de m’avoir lue. Merci pour ton enthousiasme et tes compliments, coupine. Ils ont enjolivé ces derniers jours. Merci beaucoup. Merci surtout pour tes mots d’encouragements, coupinette! Parce qu’ils me donnent de l’élan. J’ai commencé un autre texte, il y a quelques jours. Je ne l’ai pas encore fini mais ça se…Lire la suite « Les magrets »

UN JOUR SANS PAIN – Paulette – Paulette ne parvenait plus à quitter son canapé. Ca faisait des heures qu’elle y était assise sans bouger, à regarder dans le vide. Elle pensait au 2 Mai 2009. C’était le matin du 2 Mai 2009 qu’Henri était parti. Il avait mis sa veste et sa casquette, marmonné qu’il allait chercher du pain pour le déjeuner puis était sorti. Une minute avant, il était dans le vestibule et une minute après, il disparaissait de sa vie. Comme ça,…Lire la suite « Un jour sans pain »

LES YEUX ET LE SOURIRE – Alix – Debout devant la porte cochère, Alix examinait le ciel. Il fallait qu’elle se décide. Braver la pluie et être trempée jusqu’aux os en moins de deux minutes ou attendre dans le hall que la pluie cesse. Elle avait bien pensé à prendre un taxi mais son hôtel était au bout au de la rue. Elle envisagea de rentrer dans l’immeuble du bureau et de demander un parapluie, jeta un œil vers le bureau de Sylvia, la réceptionniste…Lire la suite « Les yeux et le sourire »

LA CRETE DU COQ – Alexandre – Alexandre scruta une fois de plus le trottoir par la vitre du café. Nadine était en retard. Sacrément en retard, même. Il sortit son téléphone de la poche intérieure de sa veste. Pas de message. Mais qu’est-ce qu’elle foutait, bon sang ? Alexandre posa son téléphone sur la table, souleva la tasse posée devant lui et but une gorgée qu’il faillit recracher aussitôt. Son café était froid. Il jeta un coup d’œil autour de lui et leva le…Lire la suite « La crête du coq »