Consolante bleue

Je commence ce post à 21h03 le 28 Février, dans les dernières heures d’un mois terriblement douloureux pour moi. Il y a eu un cataclysme en Février, coupine. Une personne qui m’était très chère, une personne que j’aimais profondément, une figure essentielle de ma vie est décédée en Février. Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails mais sa disparition fut soudaine et le choc effroyable. J’ai la tête à l’envers depuis. J’oublie des rendez-vous, je perds mes affaires, je suis triste en permanence et…Lire la suite « Consolante bleue »

LA CHEMISE – * Je couds ma garde-robe capsule 2017 *

Bon dis donc,… je suis… drôlement… contente… d’être arrivée… à temps… au rendez-vous coupine,… hein?! Attends,… je reprends… mon souffle,… j’ai… un peu… couru… Pourquoi?… Ben… pour être… à l’heure… tiens! Tu as déjà commandé? Garçon! Un grand verre d’eau s’il vous plaît! Pfiouuu! Mon Dieu, le mois de Janvier! Non mais le mois de Janvier quoi, coupinette! Un truc de fou chez moi, un grand chelem de la scoumoune, un maraboutage avéré! Ah mais si! Si, si! Tu te souviens que j’avais prévu de…Lire la suite « LA CHEMISE – * Je couds ma garde-robe capsule 2017 * »

*Je couds ma garde-robe capsule 2017* – Coup d’envoi !

Ca y est coupinette! C’est parti pour l’an 2017 ! Je te souhaite une année pleine de découvertes, de bonnes surprises, de jolies rencontres et de grands rires. Je te souhaite une année inspirée, enthousiaste, créative et épanouissante. Je te souhaite, chère coupine, une grande année, une belle année, une année extraordinaire! Parce que tu le mérites bien. J’en profite pour te remercier, coupine. Merci de passer ici, merci de me lire et merci de laisser parfois (quand ce fichu blog y consent) quelques mots….Lire la suite « *Je couds ma garde-robe capsule 2017* – Coup d’envoi ! »

A force de côtoyer d’autres passionnées du pied de biche, j’en suis venue à penser qu’au fond, il n’y a que deux sortes de couturières : les artistes et la NASA. Les artistes, ce sont celles qui se lancent sans préparation et avec enthousiasme, celles qui se laissent guider par leur instinct, celles qui approximent. Ce sont les bricoleuses qui bidouillent volontiers leurs patrons, les amazones qui ne tracent pas et coupent direct leur tissu, les intrépides qui rectifient une robe en mode flip flap. Les…Lire la suite « Les artistes et la NASA »

A l’époque où nous avons créé Brin de Cousette, Momo et moi, je me souviens que dans le maëlstrom de pensées et d’interrogations qui accompagnaient mes journées, il y avait une idée récurrente qui m’angoissait particulièrement. J’avais peur de m’écoeurer de la couture. Certes, cette peur était paradoxale puisque justement, je voulais faire de ma passion mon métier. Justement, c’était parce que j’étais littéralement habitée par la couture que je voulais créer un lieu où il ne serait question que de ça toute la journée….Lire la suite « Couture sous influence »