Et la dernière de tout un été

Au début de cette année, ma belle-soeurette m’a demandé de lui coudre une robe pour un mariage qui avait lieu en Septembre. Couleurs: pêche et doré. Elle avait une idée précise de ce qu’elle voulait: elle m’a montré une robe qu’elle aimait bien et dont elle voulait que je m’inspire. Flattée et motivée, j’ai bien entendu accepté.

Top challenge, cette robe: en mousseline de soie avec moult détails. Je peux te dire que j’ai bossé dessus tout l’été. Deux toiles, un nouveau pied spécial ourlet étroit (celui dont je te parlais ici), des kilomètres de bâti (point d’épinglage ici, coupinette) et des heures de collaboration avec Marguerite plus tard, j’ai obtenu ça (la robe est un peu grande pour moi, elle est aux mesures de BelleSoeurette dont je n’ai malheureusement pas de photos):

Bon, j’aurais peut-être dû passer un petit coup de fer avant les photos. M’enfin, tu me connais, j’aime vraiment pas ça, repasser…

Les paris:
– Finir la robe dans les temps, sachant que l’Enterpraïze engloutissait la majorité de mon temps.
– Coudre de la mousseline, matière que je sentais (à raison) glissante et indisciplinée.
– Coudre une robe qui lui aille.

Recette:
J’ai trouvé une robe qui ressemblait à la sienne dans un de mes vieux (et précieux) Patrones et j’ai modifié le patron pour qu’il corresponde à la robe de BelleSoeurette.

Ingrédients:
Mousseline de soie pêche (Tissus Reine), doublure bemberg (Tissus Reine), rubans satin (Tissus Reine), fermeture éclair invisible (Tissus Reine, je crois)

Grains de sel:
– Par rapport au patron de la robe du Patrones, j’ai agrandi la partie haute pour que la ligne de démarcation arrive nettement sous la poitrine et pas pile dessus.
– J’ai ajouté des plis plats sur ladite partie haute.
– J’ai doublé la robe.
– J’ai modifié l’ampleur du bas de la robe.

Le franchement plaisant:
– Cette robe, c’est mon plus gros projet de l’année. Et j’étais assez ravie que mes efforts portent leurs fruits: la version finale fut pile poil comme voulue par BelleSoeurette.
– J’ai été super minutieuse au niveau des plis plats. Je les ai tous tracés, tous bâtis et piqués à la base pour qu’ils restent en place quand elle bouge et ne se fondent pas en un brouillon plissé informe (leçon apprise lors de ma première toile).
– Le pied à ourlet étroit est une merveille. Je t’en avais déjà un peu parlé lorsque je t’ai présenté cette robette, mais alors là, sur la mousseline (et la doublure d’ailleurs), ça fait un ourlet magnifique.


Le franchement barbant:
– Bâtir. Dieu que ça a été looooong, mais loooong. Je ne me souviens plus exactement combien, mais il y a une palanquée de plis plats et les bâtir l’un après l’autre m’a occupée de nombreuses soirées.
– La mousseline, c’est fourbe: ça bouge, ça glisse, ça se tortille, ça ne tient pas en place. Je peux te dire qu’il va se passer un certain temps avant que je revienne à cette matière.
– Les bretelles, faites de rubans, se sont effilochées très vite aux extrémités (pourtant coincées dans des coutures), ce qui m’a valu le plaisir de découdre et de recoudre les quatre extrémités plusieurs fois. Au final, suivant un conseil de Momo, j’ai replié plusieurs fois chaque bout et j’ai cousu sur ces petits rouleaux, histoire que ça tienne bien.


Do it again:
– J’ai lu quelque part sur Pinterest qu’une couturière trempait ses matières trop fluides dans un mélange eau+maïzena avant de les coudre, un simple lavage permettant d’éliminer l’amidonnage produit par la maïzena. Déjà, l’idée d’une tambouille maison me plaît beaucoup. En plus, l’amidonnage pourrait changer mon rapport à ces soies, mousselines et autres voiles récalcitrants. Donc: Un, il faut que je retrouve cet article. Deux, il faut que je teste sur une chute. Ainsi je ne cillerai plus devant ces matières intimidantes.
– Il faudrait que je trouve un truc « propre » pour faire de jolies ET solides bretelles à partir de rubans. Si tu as une idée, coupinette, je suis preneuse.


La p’tite idée qui fait du bien:
Comme tu le sais coupine, les finitions, sont essentielles, dans la couture. Et avec de la mousseline, on ne peut pas faire n’importe quoi. J’ai donc religieusement suivi les conseils de ce post, trouvé grâce à Pinterest, pour des finitions nickel (ou à peu près) sur les tissus transparents. Jette donc un oeil, c’est en espagnol/anglais mais il y a plein de photos pour t’indiquer ce qu’il faut faire

11 thoughts on “Et la dernière de tout un été

  1. Coucou , boutique sympa découverte ce we , depuis le temps que je squatte le 11ème …honte sur moi …mais bon . Mon petit truc ( après celui pour couper du tissu bien droit ..)pour les bretelles en ruban , soit je la joue perfectionniste , je prends un ruban de la longueur du double de la bretelle , je le plie en 2 et j’utilise le double face pour ourlet pour coller les 2 morceaux de ruban entre eux .j’en mets bien jusqu’au bout du ruban ,( c’est la colle qui va éviter que le ruban s’éfiloche) je coud proprement les 2 morceau de ruban entre eux tout au bord et 1 bretelle de prête à être fixée …quand je joue la paresseuse , je ne le fais que sur les bouts des rubans .

  2. Waw !! Je l’avais vue en cours de réalisation mais alors le rendu final est superbe (et pourtant pèche et or, à la base, ça fait peur…..)
    Pour les rubans, moi je les brule pour éviter qu’ils ne s’effilochent (ils sont souvent en synthtique et fondent donc très bien !!)
    Pour le mélange eau+maïzena, j’en ai parlé sur mon post sur ma galère de tshirt en jersey qui roulotte !! et j’avais donné le lien vers les explis pour faire son propre amidonnage

  3. Elle est superbe !! Et ces plis plats parfaits !!!!
    Bravo pour ton courage et ta ténacité .;elle en a de la chance Belle-soeurette !!!
    Pour les bretelles ..tu n’as pas investi dans un retourne biais ??? …si tu fait des petits tubes de satin, ils seront solides ..pour l’effilochage, retourner plusieurs fois ou faire quelques points c’est une bonne solution ..ou tu peux aussi ne pas mettre de bretelles ..ouais bon Ok !! …

    Et en plus t’es belle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Ouah! Merci pour ce truc des bretelles en ruban, Tymsla!
    A bientôt!

    Dans mes bras Caro! Je cours voir chez toi, pour l’amidonnage!
    Merci beaucoup!

    T’as vu ça Mithe?! Maintenant, je retourne jouer dans une cour un peu moins complexe, je sens que ça va me faire du bien de coudre « simple ». 🙂

    Merci beaucoup Alexandra!

    Merci Ombellifère! Ca me fait très plaisir!

    Oh oui, Les Reloux, ça a été un boulot monstre. Et ça m’a calmée pour quelques temps, je peux te le dire.
    Merci beaucoup!

    Rho merci Edwige!
    Tu vas rire: j’en ai un, de retourne-biais. Il est soigneusement rangé dans mon tiroir à outils de couture, où il prend sereinement la poussière… Il est temps d’interrompre ses vacances, je pense!

    Merci Lilithneko! La mariée et BelleSoeurette sont encore amies, j’en déduis que ça s’est bien passé. 🙂
    Merci beaucoup!

    Oh oui Charlotte, je vous dirai ça très vite!
    Merci beaucoup!

    Merci Axelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *