*Je couds ma garde-robe capsule 2017* – Coup d’envoi !

Categories Couture à poulettes, Je couds ma garde-robe capsule 2017

Ca y est coupinette! C’est parti pour l’an 2017 !

Je te souhaite une année pleine de découvertes, de bonnes surprises, de jolies rencontres et de grands rires. Je te souhaite une année inspirée, enthousiaste, créative et épanouissante. Je te souhaite, chère coupine, une grande année, une belle année, une année extraordinaire! Parce que tu le mérites bien.

J’en profite pour te remercier, coupine. Merci de passer ici, merci de me lire et merci de laisser parfois (quand ce fichu blog y consent) quelques mots. J’ai toujours eu un rapport compliqué à la tenue de ce blog mais si j’y reviens systématiquement, c’est parce que tu es là, toi. Alors merci beaucoup!

Bon maintenant, assieds-toi et prends un chocolat, ce post va être un peu long.

Tu te souviens du projet « je couds ma garde-robe capsule 2017 » lancé par Clothilde à la fin de l’année dernière? Et bien c’est aujourd’hui que ça commence!

La liesse n’est pas retombée depuis mon dernier post sur le sujet. Ici, en Tasticottie, on frôle l’hystérie. C’est même l’ébullition tellement j’ai hâte de m’y mettre.

Et donc la première étape du projet consiste à te montrer les 12 patrons que je compte coudre en 2017.

J’ai commencé à y réfléchir dès que j’ai eu vent de cette merveilleuse idée de Clothilde. Certains modèles se sont imposés d’emblée mais pour d’autres, j’ai beaucoup hésité du fait des nombreux candidats potentiels.
Pour départager ceux qui étaient au coude à coude, j’ai décidé de ne piocher que dans les patrons que j’ai déjà et de n’utiliser, autant que faire se peut, que les tissus que j’ai déjà.

Cette stratégie m’a permis d’isoler 12 patrons. 12 modèles que je brûle de coudre, 12 vêtements que je visualise déjà (et dans lesquels je me visualise aussi, ce qui, comme tu le sais peut-être constitue un tour de force pour moi). Ils ont le point commun de m’avoir enflammé l’esprit pendant deux jours, une semaine ou plusieurs mois. Et ils ont aussi celui de n’avoir finalement pas décollé de mes pensées pour devenir des réalités.
On peut intituler cette sélection la revanche des coups de coeurs oubliés. Ou encore les Yavaipluka.

Ces douze élus, les voici, les voilà enfin! Roulement de tambour!

Voilà pour la vision panoramique. Maintenant, décortiquons cette sélection :

°* PANTALON – BIRKIN FLARES (Baste + Gather) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Mais parce que… Jane! Parce que les seventies! Je porte déjà l’afro, c’est donc totalement logique de porter un patte d’eph’. Et puis je n’ai jamais cousu de jean. Jamais jamais. C’est un challenge attirant, tu en conviendras. S’ajoute à cela que ce patron m’a refilé une Fièvre carabinée en 2015, au point que j’ai ignoré toutes mes réticences et que j’en ai acquis le PDF (12000 pages au bas mot) alors que j’ai horreur des PDFs.

Et donc Yapluka?
Oui, j’ai le patron (le PDF est découpé-scotché depuis l’été dernier) et j’ai acheté un tissu tout spécialement pour ce modèle en Août 2016.

°* MANTEAU – ROBSON COAT (Sewaholic) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que j’ai eu une vision, un lundi bien caillant de Décembre, chez Bennytex. J’ai dégoté un tissu à carreaux plutôt rétro dans lequel j’ai immédiatement imaginé un trench. J’avais envie d’un trench « classique », intemporel, qui ressemble un peu à mon vieux Compt*ir des C*tonniers. Et comme je n’oserai jamais désosser ce dernier, j’ai cherché le modèle le plus approchant et c’est le Robson Coat. Niveau technique, vu que le tissu est à carreaux, je vais m’immerger dans les raccords en tous genres. De plus, le modèle de base n’est pas doublé (Youdalalaïou! Youdalalaïa!), il me faudra donc élaborer la doublure par moi-même. Tu l’as compris mon amie: on ne va pas s’ennuyer avec ce trench.

Et donc Yapluka?
Oui, là encore, j’ai tout: le patron (merci l’Enterpraïze) et le tissu (merci frozen Bennytex).

°* VESTE – VICTORIA BLAZER (By Hand London) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que je n’aime pas les blazers. Mais alors pas du tout. Ceci étant, Momo avait apporté à la boutique l’an dernier un blazer Victoria qu’elle avait cousu et dont elle était déçue. Je l’ai essayé pour voir, et j’ai eu un coup de foudre. Ce blazer ressemblait plutôt à une veste classe sur moi. Momo me l’a donné et je l’ai copieusement porté. Seulement il vieillit plutôt mal. Je veux donc m’en refaire un de toute urgence.

Et donc Yapluka?
Grâce à Momo, j’ai le patron (si elle les retrouve, je peux peut-être même avoir les pièces qu’elle a décalquées). Et j’ai deux candidats pour le tissu. Donc oui, yapluka!

°* JUPE – GINGER (Colette Patterns) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que j’ai une mémoire d’éléphant pour certains trucs. Dont une réalisation parfaite de cette jupe vue un soir à la boutique, il y a bien 2 ans de cela. Parce que ça faisait des années que je cherchais une jupe trapèze dans ce genre-là. Parce que le patron m’attend sagement depuis ce soir-là. Et parce que je veux réutiliser des poches et une ceinture issues d’un modèle japonais que j’ai cousu il y a deux siècles à peu près et qui me trottent toujours dans la tête.

Et donc Yapluka?
Ben voui, le patron et au moins deux coupons possibles dorment sagement à la maison en attendant que je me bouge.

°* HAUT (CHAINE ET TRAME) – HAUT TRAPEZE (Patron Maison) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce qu’il s’agit d’une expérience. Bon là, va falloir fermer les yeux et imaginer le patron, hein, parce qu’il ne ressemble pas tellement au dessin ci-dessus mon haut. Mais je n’ai pas trouvé plus approchant. Le haut chaîne et trame que j’ai envie de coudre est trapèze et à manches 3/4. Il est asymétrique (plus long dans le dos que devant) et sans pinces poitrine.
Ne fronce pas les sourcils, coupine, le haut ne sera pas simpliste. Je ne veux pas de pinces poitrine parce que je voudrais pouvoir le faire en dentelle et que les pinces sur la dentelle, ça fait comme un embouteillage au niveau des seins. Je crois qu’en fermant les pinces et en laissant le bas de mon haut s’écarter, je peux obtenir ce que je veux.

Et donc Yapluka?
Oui. J’ai tout ce qu’il faut pour créer mon patron, à savoir mon patron de base, et j’ai de la dentelle anglaise pour coudre la chose ensuite.

°* CHEMISE – CHEMISE CLASSIQUE (Patron Maison) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce qu’un jour, il faut arrêter de faire sa feignasse et finir ce qu’on a commencé en Octobre 2015, à savoir son patron de chemise à partir de son patron de base. Parce qu’on parle de garde-robe capsule, que je ne peux m’empêcher d’y voir des pièces essentielles et intemporelles et qu’une chemise blanche, simple et sobre me semble incontournable dans ce contexte. J’ai bidouillé un dessin de la chemise Granville de Sewaholic pour te montrer à quoi ma chemise maison devra ressembler.

Et donc Yapluka?
J’ai presque honte d’avouer que j’ai fait mon patron et même une toile, que j’ai corrigé mon patron en conséquence (en Janvier 2016) et qu’il n’attend que moi. Quant au tissu, j’ai acheté une popeline blanche en Août 2016. Mon coupon est lavé (un faux départ à la rentrée, un élan qui s’est soldé par une mise en sommeil du projet, faute de temps et d’énergie) et n’attend lui aussi que moi.

°* UN HAUT (JERSEY) – BRONTE TOP (Jennifer Lauren Vintage) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que la version de Paunnet (que tu vois ci-dessus en lieu et place de la photo de présentation véritable du modèle) m’a fracturé l’œil. Parce que la version d’une des clientes de la boutique dont j’aime beaucoup le style m’a fracturé l’autre œil la même semaine ou quasi. Pour récupérer ma vue, donc. Et parce que l’encolure me plaît beaucoup beaucoup.

Et donc Yapluka?
Ben j’ai le patron (encore un PDF! je joue avec le feu et surtout avec mes nerfs, c’est clair), il est découpé et scotché (une impulsion, un soir en Août dernier). Et j’ai du jersey à motifs acheté en pensant à ce patron. Donc oui, définitivement oui.

°* UNE ROBE – CREPE (Colette Patterns) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que sous ses dehors « colchique dans les prés », cette robe a un potentiel stylistique incroyable. Je le sais, je l’ai vue en réalisée en wax par la même cliente qui m’a tué l’œil avec son Bronte top. Je l’ai aussi vue sur le net dans la version pepsi-printanière d’Ysolda Teague qui accompagne le dessin technique ci-dessus et qui lui rend bien mieux honneur que la version de présentation du modèle.
Et aussi parce que pour une fois, j’ai envie de me coudre un modèle simplissime, genre promenade à la campagne (et hop! On en revient aux prés et la boucle est bouclée).

Et donc Yapluka?
Ah ça oui. Le patron est limite périmé tellement ça fait longtemps que je l’ai. Et j’ai acheté en 2011 à Dakar un wax qui s’entendrait à mon avis très bien avec ce modèle.

°* UN SHORT – 113B (Burda Juillet 2009) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce qu’à la base, coupine, je n’ai pas la cuisse à shorts. Tous les shorts que j’ai achetés jusqu’ici (je n’ai évidemment pas pris la peine d’en coudre un pour me miner un peu plus à ce sujet) me l’ont dit. Il faudrait, pour bien porter le short, une cuisse allongée ou du moins pas rebondie. Or, j’ai la cuisse ronde et ça ne le fait pas du tout. Plus le short est large (direction shopping que j’ai empruntée pour gommer le défaut de mon cuissot), plus mes cuisses s’étalent. C’est moche sur moi, un short. Alors là, j’ai décidé de feinter cette malédiction en me cousant ce short droit. Si j’ai de la chance, il me fera paraître la cuisse fine et allongée.

Et donc Yapluka?
Yapluka. Le Burda dort sur une étagère de mes toilettes avec tous ses amis Burda, Ottobre, Marie-Claire Idées, La Maison Victor et Patrones (si tu es un magazine, mes toilettes c’est clairement « the place to be »). Niveau tissu, j’en ai un en tête, là, tout de suite, mais j’ai aussi un plan B et un plan C au cas où.

°* UNE COMBINAISON – JACKIE (République Du Chiffon) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que Jackie m’a éblouie dès que je l’ai vue. Parce que j’aime les combinaisons. Et que Jackie, c’est le sommet de l’Everest de la combinaison selon moi (rien de moins). Avec ces doubles mancherons et son dos de folie, Jackie me met en transe dès que j’y pense. Et je ne te parle même pas de son potentiel de passpoilisation. Bref, je frétille à l’idée de coudre enfin cette combinaison!

Et donc Yapluka?
Jackie, je l’ai tellement voulue que j’ai le tissu depuis la semaine de la sortie du patron (un bail donc) et que je l’ai déjà décalquée pour faire une toile. Et puis je me suis dégonflée, elle m’a intimidée, je crois. Mais là, clairement, j’ai tout ce qu’il faut pour l’affronter.

°* UN MAILLOT – Bikini 121 (Burda Juillet 2009) *°

Pourquoi ce patron et pas un autre?
Parce que je suis tombée dessus par hasard en cherchant le modèle de short qui me trottait dans la tête. Parce qu’il n’y a pas de hasard, dans la vie, il n’y a que des signes. Parce que je préfère les bikinis aux maillots une pièce (au diable mon ventre mollissant!). Parce que j’ai la flemme de chercher ailleurs. Et parce que je ne veux pas acheter de nouveau patron.

Et donc Yapluka?
Ben non, le maillot, c’est l’exception dans cette liste. J’ai peut-être le patron mais je n’ai pas le tissu adéquat en stock.

°* UNE PIECE DE LINGERIE (OU UN PYJAMA) – CAROLYN PAJAMA (Closet Case Files) *°

Pourquoi ce modèle et pas un autre?
Parce que j’aimerais bien savoir ce que ça fait d’avoir la classe en pyj. Les miens sont une honte (à part celui que j’ai eu à Noël en 2015, ce sont des guenilles, je ne sais pas comment je fais pour les user aussi vite).
Parce que j’aime bien ce genre de pyjamas. Parce qu’il y a une version qui intègre déjà du passepoil (ce qui m’inspire confiance évidemment).

Et donc Yapluka?
J’avais commandé le patron il y a plusieurs mois pour le tester avant de lancer la marque à la boutique. Il a attendu sagement et en vain sur mon étagère que ma charge de travail diminue suffisamment pour que je puisse me pencher sur son cas. Il est temps, là, je pense. Et j’ai dans mon stock une popeline à motifs à lui présenter. Tout est prêt donc.

 

Voilà, chèque coupine, tu sais tout de mes projets de couture 2017.
Je réalise que je n’ai mis que des patrons que je n’ai jamais cousus. Il y a aussi dans ma sélection une majorité écrasante de patrons indépendants. Et plutôt anglophones.
Ce qui me fait plaisir, à ce stade, c’est que je ne vais devoir acheter aucun nouveau patron et que pour ce qui est du tissu, il ne me manque que le tissu pour maillot de bain.

A part ça, je sens que ce challenge va être une course de fond. Et qu’il va falloir être disciplinée pour ne pas être rapidement débordée.

Au départ, je m’étais arrêtée à la résolution d’alterner les pièces simples et les pièces complexes. Je ne voulais pas m’imposer d’autres règles qui ne seraient au final que des sources de pression supplémentaires.
Puis en lisant les conseils de Clo et les commentaires des autres participantes, je me suis dit qu’un peu d’organisation ne serait pas de trop si je veux porter mes cousettes dans l’année. Clairement, j’aurais l’air fin avec un maillot cousu en Novembre.

J’ai donc changé d’avis et je me suis fait un calendrier de couture:

Au final, ce calendrier me plaît bien. Il me fournit un cadre qui me rassure et une visibilité confortable.

Alors, qu’est-ce que tu en penses, coupinette?

Comment? Tu en penses que tu n’as pas vu les tissus alors tu ne veux pas te prononcer?
Mais coupinette, si je te montre aussi les tissus, je tue direct le mystère, l’attente, la surprise! Non non non, les tissus, je te les montrerai au fur et à mesure, c’est bien mieux.

Bon, mon amie, je te quitte à présent, j’ai une chemise à coudre pour la fin du mois.

90 commentaires éclaires sur “*Je couds ma garde-robe capsule 2017* – Coup d’envoi !

  1. Its such as you learn my thoughts! You seem to grasp so much approximately this, such as you wrote the e book in it or something. I think that you simply could do with some p.c. to force the message house a little bit, however other than that, this is wonderful blog. An excellent read. I will certainly be back.|

  2. It is perfect time to make some plans for the future and it’s time to be happy. I’ve read this post and if I could I want to suggest you few interesting things or advice. Perhaps you can write next articles referring to this article. I want to read even more things about it!|

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *