La compulsion du bavoir

Un jour, la bébounette a eu six mois et s’est mise à baver.

A baver beaucoup même, coupinette. Mais alors beaucoup beaucoup beaucoup quoi, au point qu’on doit lui changer son bavoir très régulièrement si on ne veut pas que ses vêtements soient trempés en cinq minutes.

Et donc, il vaut mieux tenir une comptabilité très précise des bavoirs dans la maison (lesquels sont propres, où est-ce qu’ils sont, lesquels sont sales, lesquels sont mouillés mais presque-propres-ça-va-elle-l’a-mis-cinq-minutes-à-peine-celui-là). Parce que ça ne loupe jamais: dès qu’on se la joue insouciante, on n’en retrouve plus un seul de présentable. Nulle part dans la maison. Un vrai poison, cette histoire (on pense tout le temps à ces fichus bavoirs).

Et donc, très logiquement, est arrivé le moment où ça m’a pris la tête (au sens premier du terme), cette affaire:






T’embête pas à compter coupine, il y en a 17 au total.


Ingrédients:
Eponge (achetée aux Canaries), chutes de tissus (mon stock), biais divers (mon stock).


Challenges et défis:
Pas vraiment de challenge ni de défi ici. Il s’agit d’un épisode obsessionnel pur. Et puis ces bavoirs sont simplissimes à faire.


Recette:
Le bavoir rond des Intemporels pour Bébés


Bifurcations:
Aucune. L’artiste en moi s’est tenu coite.

Ce qui m’a franchement plu:
– Le travail à la chaîne. Franchement, ces bavoirs, je les ai faits par petits moments dispersés sur quatre jours et ça ne m’a pas paru lourdingue du tout. Il y a un moment, quand on fait dix-sept fois chaque étape, où ça devient hypnotique. On fait presque sans y penser.
– Utiliser mes chutes. Enfin! Le niveau du sac à chutes n’a pas beaucoup baissé mais tant pis, j’ai enfin fait quelque chose de mes petits bouts de tissus.
– Avoir réglé la question de la bavouille qui mouille. En inondant la maison de bavoirs, j’en ai toujours un sec/propre sous la main (j’en retrouve même à des endroits hautement improbables depuis que ma grenouille se déplace à quatre pattes).


Ce qui m’a franchement barbée:
– Tu me connais, coupine, tu sais combien ça me plaît de couper de l’éponge. Ça n’a pas loupé, une fois encore et malgré mes précautions (à savoir un sac poubelle étendu par terre pour recueillir les petits bouts qui volettent partout), ben j’ai détesté ça (vu que ça vole vraiment, ces cochonneries, le coup du sac poubelle n’a que moyennement marché).
– Cranter les arrondis des bavoirs avant de les retourner. C’est chouette le travail à la chaîne, mais cette phase là m’a quand même paru un chouïa longuette.


Ce qu’on peut retenir de tout ça / Si je devais recommencer:
– J’irai couper mon éponge ailleurs que chez moi.
– Ou alors je ferai un bébé qui ne bave pas. Tout simplement.

22 thoughts on “La compulsion du bavoir

  1. Ooooohhhhh c’est joli!!!!! J’aime beaucoup et félicitation pour ce travail d’usine!! 17 bavoirs!!! Ca c’est du stock!!!!Je te fais rager si je te dis que j’ai eu l’option bébé propre donc 4/5 bavoirs à tout casser et des grands langes quand elle s’est mise à manger seule mais pareil… tout dans la bouche rien à côté….hihi on me demandait souvent pourquoi je ne lui en mettait pas puis vite, les gens comprenaient tous seuls…. Tes chutes sont jolies!!!! Ça valaient le coup de piocher dedans!! Bises. Bon courage pour la lutte contre la bavouille ,m’enfin, t’es équipée maintenant!! 😉 😉 😉

  2. j’aiiiiiiiiiiiiiiiime !! Les couleurs et les formes sont extra ! Et des fois, il faut savoir prendre le taureau par les cornes, bravo !!
    et pour le crantage, une astuce de fainéante : le ciseau cranteur !!!!

  3. Je bave devant toutes ces couleurs, ces arrondis, ces biais, ces photos…
    Hé ! J’ai dit JE BAVE !!!
    Ça veut dire que moi aussi je veux des beaux bavoirs comme çà, tout plein, de toutes les couleurs pour assortir à toutes les tenues…
    Euh… je plaisante, hein, mes 6 mois sont loin, très loin derrière moi, et j’ai cessé de baver il y a longtemps…
    M’enfin quand même, qu’est-ce qu’ils ont beaux !!

  4. Merci HopHop! 🙂

    Merci Afrok! Dis-moi, elle bavouille aussi la tienne?

    Pinaise, je n’ai pas pensé aux ciseaux cranteurs sur ce ocup-là, Mime. Je tâcherai de m’en souvenir la prochaine fois. Bisettes coupinette!

    Tu veux me faire pleurer Gab ou quoi? 4 ou 5 bavoirs à peine? La chaaance!
    Merci beaucoup en tout cas!

    Mille mercis Graine de blé noir! Et puis à défaut de bavoirs à assortir à toutes tes tenues, tu pourrais te faire des barettes ou des bandeaux?

  5. Bah ça va dis donc « Eponge (achetée aux Canaries) » ^_^ Tu sais, celle achetée dans notre froid pays volettent moins 😉
    En tout cas, bravo pour cette belle production, bébounette va pouvoir bavouiller comme bon lui semble…
    Et je suis d’accord avec Mime, le ciseau cranteur c’est super.
    bises

  6. Je voulais me la jouer « je voyage beaucoup », Lilithneko, mais vu comme cette éponge est empoisonnante, je regrette presque… 🙂
    Ceci dit, j’en ai acheté 4 mètres là-bas, je la trouvais plus fine que celle d’ici. Et il faut y aller pour utiliser 4 mètres… Que veux-tu, c’était la démesure de ma jeunesse qui m’avait emportée (et encore, j’avais hésité à en prendre plus (ah là là, la jeunesse!)

  7. Ils sont très jolis mais tu sais quoi…. ça rejoint ce qu’on disait sur l’autre post à propos des prises de risque.
    Je trouve dommage que tu sois restée coite sur ce coup-là…
    De l’éponge de couleur, des mélanges improbables de biais-maison avec tes chutes…
    C’était le moment où jamais de te lâcher non ?
    (pardon… pas taper)

  8. Très jolis bavoirs! Et j’aime encore plus je crois les super belles photos que tu as faites avec! Pour moi, la mise en scène de bavoirs, ce n’est pas gagné d’avance…. 🙂
    Bises

  9. Il sont mignons tout plein ces bavoirs, excellente idée pour valoriser les jolies chutes de tissu ! Pour les bavouilles ce doit être impec mais pour les repas ils ne sont pas trop petits ?

    Moi aussi j’ai de la chance à 8 mois la mienne ne bave pas comme un escargot (en même temps elle n’a pas de dents non plus hein…)…mais les bavoirs « maison » sont bien utilisés pour les repas !

  10. tu es certaine de ne pas avoir prévu une bavoir partie? …lol ils seront toujours utiles!
    parfois c’est bien de faire tout à la chaine, pour ma part, je me troue plus productive!
    en tout cas, j’aime beaucoup ta façon de valoriser les chutes de tissus! 😉

  11. L’artiste n’est pas restée si coite que ça! v’là la mise en scène! Jamais bavoir n’aura été aussi bien mis en valeur! Ils sont pétillants et vraiment chouettes, ça donnerait presque envie d’avoir un bébé-baveur!

  12. T’inquiète Julay, je ne tape pas les femmes enceintes (les autres non plus d’ailleurs, maintenant que j’y pense).
    J’ai fait des bavoirs à éponge colorée et ils ne m’ont que moyennement plu. Les formes étaient loufoques aussi mais je les ai trouvés bof. C’est là que j’ai découvert que parfois, le simple et sobre rend mieux que le coloré et loufoque. D’où l’éponge blanche et la forme ronde…

    Merci Célinette! Je suis d’autant plus contente qu’effectivement, à la base, on ne sent pas le potentiel photogénique du bavoir… 🙂

    Si Sophie, ils sont trop petits pour les repas. Ceux-là sont dédiés aux bavouilles « classiques » pour ne pas dire permanentes.
    En te lisant, je comprends qu’on me ment depuis un moment déjà: il paraîtrait qu’elle bave à mort comme ça rapport à ses dents qui vont bien finir par pousser. Mais si je comprends bien, un bébé peut ne pas avoir de dents et ne pas bavouiller tout le temps pour autant? ON M’A MENTI!!
    🙂

    Merci Milou!
    Une bavoir-party, c’est une idée, dis donc! 🙂

    Merci Irène! 😀

    Lol Anne! Merci! 🙂

    Ben ça me fait bien plaisir de lire ça Fanny! 🙂
    Merci!

  13. Mazette, comment elle peut bavouiller avec classe et en toute insouciance la demoiselle maintenant !!
    Jamais testé le coupage d’éponge, mais j’en ai qui m’attend, et un projet qui colle avec… je crois que je vais bâcher mon salon pour l’occasion 😉 !

  14. Oh oui, Nana, bâche bien ton salon et vérifie que ton aspirateur est en forme avant de couper ton éponge!
    Merci beaucoup!

    Il fait si gris dehors, Ti Molokoy, que je ne couds pratiquement que du flash en ce moment. Merci ma belle!

    Merci Marisa! 🙂

Répondre à Marisa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *