TASTICOTTINE

Couture écrite. Et parfois se perd ici un tricot...
Bla bla de couture Couture Couture à poulettes Je couds ma garde-robe capsule 2017

La nouvelle

Alors coupine ?

Tu la sens comment toi, la nouvelle ?

Punaise, j’espère qu’elle sera moins gratinée que l’autre là, hein parce que sinon, bonjour l’angoisse !

Tu fais la moue ? Je ne sais pas ce qu’il te faut, c’était une plaie quand même ! Tu ne te souviens pas de tout ce qu’elle nous a infligé ? Les catastrophes ? Les chocs ? Les mauvaises surprises ? Les coups de théâtre ou du sort ? Les retournements de situation ? Tu ne te souviens pas ?
Attends, elle nous a imposé un rythme infernal dès le départ, cette peau de vache ! Tu ne te rappelles pas ?

Une plaie, je te dis !
Rien que d’y repenser, j’ai le cœur qui cogne.
J’ai vraiment galéré avec elle, tu sais ? Elle n’arrivait peut-être pas à la cheville de 2013 (cette vieille bique qui me détestait et qui me l’a bien fait sentir), mais elle m’en a bien fait baver quand même!

Elle était cruelle, elle était brutale. Elle m’a assommée avec une mort soudaine, elle m’a submergée de boulot, d’obligations, de responsabilités écrasantes, elle m’a fait quitter mes repères et mes amis (bon ok, sur ce coup-là, elle n’y est pour rien, c’est Charming et moi qui avons voulu déménager mais j’ai envie de le lui mettre sur le dos aussi !).

Avec elle, ç’aura été la pression, le stress, les angoisses, les insomnies. Souvent. Trop souvent.
Avec elle, il y aura eu le poids écrasant de la douleur, les déceptions inattendues, les larmes qui débordent, le ventre qui se tord de peur. Souvent. Bien trop souvent.
Non, je te le dis, coupine : elle voulait ma peau. Elle ne m’aimait pas. Elle avait ses chouchous et je n’en faisais pas partie.

Tiens, prends le défi « je couds ma garde-robe capsule 2017 » de Clo. J’étais à fond sur ce projet ! Motivée et tout. Et au début, c’était super. J’étais dans les temps, elle me fichait la paix. Ça a été comme ça jusqu’en Juillet. Et puis j’ai eu un point de côté. Pourtant, l’endurance, je maîtrise, d’habitude… Tu crois qu’elle m’aurait fait une fleur ? Pour m’encourager ? Wallou.

J’ai eu 7/12. A peine la moyenne. J’étais à 2 doigts de redoubler quand même ! T’imagines ? Elle m’a sacquée, la garce !
Sous prétexte que je n’avais pas cousu les pièces les plus compliquées.

C’est vrai que j’ai raté la session pantalon Birkin Flare de Baste + Gather et donc je ne peux compter que sur mes slims élimés.

J’ai séché le bikini 121 du Burda de juillet 2009 et donc je ne peux pas prendre de vacances dans les Caraïbes cet hiver (crotte!).

Je n’ai point cousu de Carolyn Pajama de Closet Case Files et donc je ne ressemble toujours à rien la nuit.

J’ai loupé la case manteau, et donc le Robson Coat de Sewaholic version Tasticottie n’a pas vu le jour en 2017.

Je ne me suis pas présentée à l’épreuve du top chaîne et trame maison et donc j’ai toujours l’air d’une ado moisie avec mes éternels tee-shirts.

Et en tricot ! En tricot, elle m’a carrément collé un 0. En claironnant que je n’ai mené aucun de mes projets à terme.

Mais  bon, j’ai douté, que veux-tu? J’ai douté de mes laines, j’ai galéré sur mes premiers rangs et elle, au lieu de m’encourager, elle a tué mon enthousiasme à coup de nouvelles éprouvantes et de fatigue. Elle ne pouvait pas me piffer, je te dis !

J’avais commencé un shawl Ashburn avec des laines italiennes achetées chez Cat’Laine, rue Saint- Marc à Paris. Et puis arrivée au premier tiers, j’ai douté du gris. Qui faisait sérieusement serpillère. Et je n’ai pas réussi à me remotiver. J’ai laissé tomber. Elle aurait pu m’aider, me souffler une solution, je ne sais pas. Pas du tout, elle ne s’est pas dérangée. Sympa, merci.

Puis, en mai je crois, j’ai commencé un châle Dream Stripes pour l’anniversaire de ma belle-mère, en Décembre (j’étais ultra-large). J’ai décidé d’utiliser des laines que j’avais déjà, j’étais contente de moi, tu vois ?
Et bien là encore, j’ai traîné dans mon sillage une vague insatisfaction sur les couleurs, qui a fini par me rattraper et me noyer. De toute façon, je voulais un châle plus grand et j’étais infoutue de modifier le patron de la partie en dentelle pour y arriver alors c’était couru d’avance que ça finirait mal…

Après ces deux échecs, forcément, je n’avais plus envie. Je n’ai plus rien tenté jusqu’en Août, je crois. Elle m’a convoquée et là, elle était plus douce, pleine de promesses, ça m’a remotivée et je m’y suis doucement remise.

Dans mon panier, à la fin de l’année, il y avait des guêtres pour Tchup’ (pas encore cousues, rapport à mon aversion bien connue pour la couture en tricot), un châle Alice de Marie-Adeline Boyer quasi terminé pour ma belle-mère (dont l’anniversaire est passé, évidemment) et des guêtres en cours pour Chonchon (ma deuz’ au caractère… délicat à gérer).

Alors bon, c’est vrai que je n’ai fini aucun ouvrage. Sur ce point, elle avait raison.

Et puis je reconnais qu’elle n’était pas si nulle non plus. D’un certain côté, c’était une bonne prof. Hyper dure avec ses élèves (je ne reviens pas dessus, je pense qu’on est d’accord), mais elle m’a appris des trucs, quand même.

Elle m’a appris que tout passe, même les douleurs les plus vives. Elle m’a appris à m’assouplir, à accueillir les aléas de la vie sans trembler, à ne pas paniquer. Elle m’a appris à accepter l’échec, à changer d’avis et à attendre que vienne l’envie.

Elle m’a emmenée loin, à Nantes. Elle m’a fait croiser des gens très chouettes, des gens pas chouettes du tout, elle m’a incitée à changer de boulot. Elle était infernale. Moi je criais grâce et elle restait sourde, elle me poussait toujours plus loin. Elle m’a fait grandir, peut-être.

En tout cas, elle m’a appris que c’était ça, la vie, des orages, des embellies, des choix, du temps, ou pas.

En couture, elle m’a appris à me concentrer sur une chose à la fois (merci Clo, c’est grâce à ton défi). Elle m’a appris à prendre le temps de bien faire les choses (bis repetita Clo), elle m’a montré que ce n’est pas la vitesse ou la productivité qui nourrissent, que parfois, ces deux-là ne charrient que du vide et éloignent du plaisir.

J’ai quand même cousu une chemise à partir de mon patron de base, grâce à elle. Cette chemise, il en était question depuis des années. Et même si au final, je ne la porte pas (le tissu est trop raide, il y a ce souci d’emmanchures et de carrure dos trop petite qui fait que je ne me sens pas à l’aise), j’ai appris à soigner mes finitions, à poser proprement un col. Et ça m’a donné envie d’explorer plus avant cette piste du sur-mesure.

Je suis aussi l’heureuse propriétaire d’une jupe Ginger de Colette, que je porte, même si j’ai l’air d’une pervenche des années 90 et que la question des chaussures adéquates pour ce genre de jupe me taraude toujours.

J’ai cousu et beaucoup porté tout le printemps, puis tout l’automne, une Victoria Blazer de By Hand London.

Elle m’a encouragée à couper dans un des joyaux de la couronne tasticottienne une robe Crêpe de Colette Patterns. Et je peux te dire que je suis vraiment contente de l’avoir fait, j’ai mis cette robe pour fêter mon anniversaire puis à un mariage et je crois que je vais l’utiliser au quotidien aussi, tellement elle me plaît.

J’ai fait la connaissance de Jackie de République du Chiffon, que j’ai portée une ou deux fois cet été (le bas ne m’était pas très confortable, ceci explique sans doute cela).

Il y a eu de l’inédit, au début de l’été: j’ai cousu un short quand même en Juin. Et on s’est aimés tout l’été, mon short Burda en wax et moi.

Puis il y a eu ce miracle du Bronte Top en jersey, cousu en Octobre. Suivi de la robe tirée du même patron ! (Bon, elle a décrété que la robe était hors-saison, donc hors-sujet et elle ne m’a accordé aucun point supplémentaire. Le chameau.)

C’est vrai qu’on a connu de grands moments, elle et moi.

Mais je suis contente de changer . J’en ai soupé d’elle. Et j’espère que la nouvelle sera plus cool. J’espère qu’elle ne me cherchera pas de poux, qu’elle me laissera coudre, tricoter et écrire tout mon soûl.

Parce que tu vois, je compte coudre le reste de ma liste de la garde-robe capsule. Après tout, j’ai tout ce qu’il faut (à part le temps).

J’ai aussi envie de redorer mon blason de Mère Parfaite en cousant pour mes filles. Et de confectionner des accessoires (histoire de continuer à m’assouplir). Ça me démange de coudre des sacs assortis pour Charming et moi, des fringues pour la poupée de Chonchon (incroyable hein ?! Mais pourtant l’envie est bien là).

Niveau tricot, j’ai une bonne marge de progression. Alors j’aimerais bien me tricoter le fameux shawl Ashburn qui m’a vaincue l’an dernier. Et me lancer dans un premier pull. Le pull, c’est l’Himalaya en Tasticottie du sud (la région du tricot). Je ne te dis pas comme je serais contente si j’y arrive. D’ailleurs, si tu as des modèles à me recommander, n’hésite pas à m’en parler dans les commentaires.

J’aimerais bien venir te voir plus souvent aussi, pour  bavarder et rigoler. On sait comme ça fait du bien de se donner des nouvelles régulièrement, n’est-ce pas ?

Ah ça, je me répète, mais elle a intérêt à être particulièrement sympa, cette nouvelle année 2018.

En tout cas, c’est tout ce que je nous souhaite, à toi et à moi.

Bonne année, coupinette !

34 Comment

  1. Oh coupinette tu as oublié que 2017 t’a fait coudre le graal, le Ginger jean !
    Tu vois elle avait du bon aussi cette garce.
    mais je suis d’accord avec toi, 2017 n’était pas une bonne année et je me dis que de toute façon 2018 ne pourra être que meilleure :!
    Pas belle la vie ?

    1. Mais c’est vrai Michèle! Et c’est grâce à toi!
      Comme quoi, tout n’était pas mauvais dans cette année 2017…
      Souhaitons-nous le meilleur pour 2018!

  2. Bonne année créative, tricoteuse, couseuse, heureuse, simple et douce comme un petit bout de flanelle..
    Je sais c’est du rêve, mais si on ne se souhaite pas des années Barbapapa, qui va le faire ?
    Je te souhaite du temps …
    Et je veux voir ce sublime imperméable sur toi !!!!!!!!!!!!!

  3. Bonjour coupine, je te souhaite une très bonne année 2018 et garde cette belle plume que tu utilises pour nous rédiger de beau article. Bonne couture

  4. Une très bonne année Tasticottine !!
    Qu’elle soit meilleure et plus douce que 2017, je suis bien d’accord. Pour ma part, elle sera sous le signe du changement. Bon tricot, bonne couture ! A bientôt 😉

  5. Coucou copine, Je suis heureuse de te lire en ce début d’année ! Laissons cette vilaine année 2017 derrière nous ! Elle n’a pas été tendre avec moi non plus ! Mais je n’ai pas ta prose pour l’évacuer !
    Je te souhaite une année 2018 pleine de douceur et de plaisir ! Tu feras ce que tu pourras et tu le feras bien, comme toujours. Même si tu as peu de temps pour nous écrire, te lire est un tel plaisir que nous saurons patienter pour nous délecter de nos retrouvailles !
    Profites de la vie et de ce que cette nouvelle année pourra t’apporter.
    Amitié
    Paty

    1. Oh Paty, ton message me fait très plaisir. Vu la joie que j’éprouve quand j’arrive à prendre la plume, je vais magouiller avec mon quotidien pour le faire bien plus souvent.
      Merci beaucoup!

  6. Décidément, j’ai bien fait de passer vérifier ..mon tel n’envoie pas les commentaires que je te laisse (e le soupconne de ne point m’aimer !!)
    je recommence avec d’autres mots (dommage mes voeux précédants étaient jolis et poëtiques, mais je les ai oublié …)
    Donc Belle année ma douce coupine !! Qu’elle soit créative et paisible et qu’aucune brutalité d’aucune sorte ne vienne la troubler !!
    Puis, surtout, surtout, je veux (oui oui ) te voir dans ce sublime imperméable que bien sûr tu coudras !!!!

    1. Compte sur moi Edwige! Oui, l’imperméable verra le jour ici en 2018!
      Je croise les doigts pour que tes voeux se réalisent. Et je te souhaite à mon tour une année 2018 pleine de peps, de doux moments et de grandes joies!
      Bisous!

  7. Merci pour ce texte, une fois de plus ! 2017 m’a permis de venir lire tes pages. Et ça c’est chouette, parce qu’il y a peu de blogs de couture qui au final me font plaisir à lire, me motivent à coudre, me font réfléchir et me donnent envie d’écrire (même si c’est pas pour tout de suite). Merci, donc !
    Il y a des années bien pourries, c’est sûr. Alors belle année 2018 à toi !

    1. Merci beaucoup Marie! Je suis ravie que 2017 t’ait menée ici. Et j’espère que 2018 me mènera à lire tes mots à mon tour.
      Bonne année à toi aussi!

  8. Bonne année à toi aussi, j’espère bien te lire plus souvent car j’aime énormément ta plume. Lire ton blog, c’est un peu comme un chocolat avec le café . Pour la garde-robe capsule de Clo, écoute, j’ai fait 1 sur 12 et pourtant j’étais hyper motivée. Malheureusement ma deuxième pièce a été un échec, et s’agissant de coudre pour moi, il me faut plusieurs mois pour m’en remettre. Mais qui sait en 2018,il va peut-être se passer un truc!
    J’espère te relire bientôt ! Joyeux 2018 !

    1. Merci infiniment Viguialca. A mon tour, je te souhaite de te remettre à la couture pour toi-même en 2018. Et d’y prendre beaucoup de plaisir.
      A très bientôt (je compte bien écrir laaargement plus souvent en 2018).

  9. Une belle façon de clôturer cette année 2017 et d’ouvrir les champs du possible pour la nouvelle 2018, le temps du tri et de l’élan, qu’il te soit doux et porteur, avec toujours le plaisir de nous charmer par tes créations qui prennent vie grâce à tes mots. Cette capsule m’a beaucoup apporté aussi, parfois, les défis qu’on se lance ont du bon 🙂

  10. 2017 m’a offert ton blog, j’aime ton écriture parfois amusante, parfois touchante mais toujours d’une grande honnêteté
    2017 a été, 2018 sera… A nous de nous en faire une amie en espérant qu’elle ne nous fera pas de traîtrises.
    Je te souhaite une année douce ou tu continueras à coudre, a progresser en tricot (le pull n’est pas si difficile) et surtout égoïstement ou tu posteras sur ce blog.
    .

  11. Très bonne année en tasticottie !
    L’année 2018 à l’air de partir sur des bases plus calme cette année !
    J’ai adoré tricoter le pull keera de de rerum natura, le dos est magnifique et le motif est parfait pour ne pas s’ennuyer https://dererumnatura.fr/shop/fr/modeles/98-keera.html
    Je le referai bien mais avec un corps plus long. Les manches sont longues et j’adore !
    Bon courage moi aussi je vais essayer d’arrêter de tourner la tête dans tous les sens et d’avancer à mon rythme !

  12. Une très bonne année Tasticottine.
    Très égoïstement, j’espère que 2018 te permettra de consacrer plein de temps à tes passions, la couture, l’écriture et autres et de continuer à les transmettre. Ton blog est un enchantement, et, reprenant l’image de Viguialca, te lire est aussi agréable qu’un chocolat fondant avec le café, et tellement moins culpabilisant…

    1. Rhouuuu! Ca y est, je roucoule de joie DDB!
      Mille mercis pour ton message et que 2018 t’entende (au niveau plein de temps pour mes passions au moins!)
      Bonne année à toi aussi, je te la souhaite pétillante, pleine de bonnes surprises et sereine.
      A bientôt!

  13. 2017 est derrière, quoi qu’elle ait fait ! Bienvenue à 2018 avec le sourire ! Merci d’écrire si joliment sans censure : victoires couturesques ou tricotesques, ou encore sujets pas toujours réjouissants, mais qui hélas, qui partie de la vraie vie. En tout cas, bonne santé et meilleurs voeux !

  14. 2018. Déjà. Ca fait combien de temps que j’ai découvert ton blog ? Au moins6 ans puisque en 2011 sûr je te suivais déjà.

    J’ai connu l’avant boutique, l’avant bébé 2, bébé 1 toute petite, …. Ce que le temps passe vite.

    Bon je te laisse, je vais mettre de l’anti rides au cas où. Bisous 🙂

    1. Garde-moi un peu d’anti-ride Maham!
      Ou plutôt lâche le pot et rigolons beaucoup en 2018, il paraît que c’est le meilleur des anti-rides.
      Bonne année coupine! Très très bonne année coupinette! Mouah Mouah (bisous sur les deux joues!)

  15. Merci Tasticottine et belle année 2018. Merci pour la qualité de ton blog : réalisations magnifiques, textes peaufinés, riches et humour tendre. J’adore…

    1. Oh merci Domoulic! Ca me touche beaucoup, tu sais? J’ai toujours du mal à arracher du temps pour tenir mon blog. Mais des messages comme le tien me font un bien fou et dopent mon enthousiasme.
      Très très bonne année à toi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :