La troisième, pour terminer

Ok, coupinette, j’avoue: j’ai ENCORE écorné ma résolution numéro 4. A ce stade, je suis bien consciente de ne plus avoir une once de crédibilité, d’autant que je n’ai aucune excuse en bois cette fois-ci. J’ai juste rechuté devant le stand Petit Pan de l’Aiguille en fête. Et j’ai eu beau faire, je n’ai pas pu ne pas acheter un ti coupon (tout piti piti hein, j’ai vraiment lutté pour minimiser les dégats).

Cet été, ma poupette a eu chaud (pour une fois!) et donc, assez naturellement, j’ai pensé à ce joli coupon pour lui faire une robe smockée toute simple:


Les paris:
Heu… Faire la robe pendant les deux heures de sieste de la poupette? Non parce que franchement, plus simple que cette robette, je pense qu’il n’y a pas. D’ailleurs je l’ai terminée avant la fin de la sieste, pile poil à temps pour aller à la plage. Ça ne m’arrive pas souvent de coudre aussi vite,  il fallait donc que je te le signale, coupine!

Recette:
J’avais utilisé, il y a quelques années, le tuto de La mère, devenue Pom le Bonhomme depuis. J’ai retrouvé mes souvenirs et hop, c’était parti!


Ingrédients:
Coupon Fleur des Iles turquoise (Petit Pan)


Grains de sel:
Je n’avais qu’un petit coupon de 75 cm x 50 cm, du coup, j’ai réduit les dimensions de la robette et des bretelles. Je peux te dire, coupinette, que sur ce coup-là, je n’ai aucune chute, j’ai TOUT utilisé (ça non plus, ça ne m’arrive pas souvent). Alors bon, elle ne tourne pas mais il n’y a pas eu de drame (la poupette était pressée de filer à la playa).

Le franchement plaisant:
– Le tissu. J’adore ce tissu. J’attends 2013 pour m’en acheter encore, sans culpabilité (trébucher n’est pas tomber, coupinette, et un piti coupon n’est pas un vrai coupon!)
– Quand on est plutôt une slow-couturière, coudre vite, c’est grisant. Si tu savais, coupinette, j’ai eu l’impression d’être une Tasticottine 2.0 surboostée.
– Y’a pas à dire: c’est une robe toute simple, mais les smocks, ça va super bien aux petites filles. Je sens que je vais en coudre une chaque année à la poupette, même quand elle ne fera plus de sieste.


Le franchement barbant:
Y’en a pas eu du tout, là. Ah si! Ca me revient: retourner les bretelles. Pfff… c’est fastidieux au possible, ça. C’est ce qui m’a pris le plus de temps.


Do it again:
– Je sens que la prochaine robe smockée DEVRA tourner si je veux avoir une chance de la voir portée. Je pense faire plusieurs « étages » froncés, l’an prochain.

La p’tite idée qui fait du bien:
Après une phase de merceriphilie aigue les premiers temps, j’ai arrêté d’acheter tous les outils de couture que je croisais. Pour autant, pour une couture que je te montrerai sous peu, j’ai investi dans ça:

Un pied pour ourlet étroit.
Je l’ai testé sur cette robette (en haut et en bas): pas de tracé à faire, pas de fer à repasser et un ourlet tout piti trop top! Voyage au paradis… Marguerite ronronnait et moi je roucoulais d’aise devant les perspectives que m’ouvre ce nouveau pied de biche. Je t’en recause trèèèès bientôt!

19 thoughts on “La troisième, pour terminer

  1. Rhhhaaa, vile tentatrice !! Comme ça d’un coup je me demande comment j’ai survécu jusqu’à présent sans pied pour ourlet étroit !! Il m’en faut absolument un !!
    Bon sinon, cette robette à smocks est absolument craquante, et je me marre parce que j’ai cousu le même imprimé ce week end, mais en version enduit (et je le montrerai pas tout de suite…)

  2. Hé Hé j’ai moi aussi une petite chose pour petite poupette, réalisée dans le même mini coupon de ce subliiiiiiime imprimé (mon préféré, je crois).!
    En cours de finition… à suivre.

  3. alors là je craque !
    ET sur la robe
    ET sur le pied à ourlet étroit (comment ai-je fait sans ?) !
    ET sur ta fille et ses petites épaules ;o))
    par ailleurs, sans vouloir tenter la dingue d’outils merceriesques que tu sembles être, pour retourner les bretelles, rien ne vaut un retourne biais. c’est bien simple, je ne faisais plus de bretelles ni ceintures, ni autres trucs nécessitant de retourner pendant des heures, jusqu’à ce que je trouve cet outil indisenspable chez modes et travaux ! oui, depuis, ma vie a changé.
    http://www.rascol.com/patchwork/outils-pour-le-biais/558-retourne-biais.php

  4. Coucou Alexandra! Franchement, on ne s’intéresse pas assez aux pieds, à mon humble avis. Savais-tu qu’il existe même un pied « surjeteur », avec un couteau, pour simuler une surjeteuse quand on n’en a pas ou qu’on est en voyage juste avec sa machine? Franchement, si je m’écoutais, j’en achèterais encore plein d’autres…

  5. 😀 Je suis bien d’accord Laurence!

    Excellent Caro! Et pour être allée voir ta besace, je trouve qu’il est aussi beau en tissu « simple » qu’enduit, ce tissu.

    Oh oui, tu y arriveras, Milou: une canette de fil élastique bien tiré (il faut donc faire la canette à la main) et c’est parti, tu verras!

    Merci Smichkine!
    Comment marche le pied à ourlet étroit? Une illustration ici: http://crochetncrafts.com/sewing/rolledhems.html

    Exactement Edwige! Et ce que je préfère, c’est vraiment le « et Hop! » (genre « aussitôt dit aussitôt terminée! »)

    Oh Lala!(Je ne l’ai pas fait exprès, je t’assure! :)) Je cours guetter sur ton blog!

    J’espère que ça te donnera envie Célinette!

    Oh merci Pimsy!

    Oh mais j’en ai un, Les Reloux! Il doit prendre la poussière dans un tiroir, après un essai malheureux… Mais tu me donnes envie de persévérer, là…

    Rho merci AstérOïde!

    Merci Graine de Blé Noir! Juste du fil élastique dans la canette et c’est parti!

  6. Je craque.. sur tout! Ton blog, les tissus, ta manière d’écrire…
    Moi aussi, j’ai un vrai faible pour les tissus Petit Pan et j’ai une fille
    donc je vais bientôt lui faire cette robe et pleins d’autres idées à toi…
    je t’enverrai une photo;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *