TASTICOTTINE

Couture écrite. Et parfois se perd ici un tricot...
Couture à poulettes

L’oracle japonais

Akiko mon amour,

Ca fait une heure que je tourne en rond dans l’appartement. J’ai quelque chose à te dire et je ne sais pas bien comment alors j’ai décidé de te l’écrire.

Je me suis trompé, Akiko. Je me suis surestimé et je viens seulement de le réaliser.

Quand tu as décidé de rentrer au Japon, il m’a paru évident de te suivre. Tout ce que je voulais, c’était être avec toi. Mon avenir, c’était toi, juste toi.

Et puis ça m’a coûté si peu de quitter ma famille, mes quelques amis, mon quartier, Dakar et le Sénégal! Ça été si facile, si naturel! J’ai pensé que tout ça n’avait que peu de valeur pour moi. J’ai cru que ça irait, que tout ce dont j’avais besoin, c’était toi.

J’avais tort, Akiko, j’avais malheureusement complètement tort.

L’Afrique me manque. Terriblement.

Ses éclats de voix et sa poussière, ses rires tonitruants et ses baobabs, son humour et son soleil mordant, ses pluies de fin du monde et sa nourriture, son énergie et sa musique, ses couleurs et ses cris, ses bruits et même ses ennuis me manquent.

Mon pays me manque, Akiko, il me manque trop. Et l’amour n’y suffit plus.

Ce soir, je suis retourné au bord du canal regarder la lune danser à la surface de l’eau. J’aime bien ce canal, il me rappelle le fleuve Casamance, que j’allais souvent contempler à la nuit tombée, quand j’étais enfant. A mon arrivée, il s’est mis à pleuvoir mais la lune a continué à briller malgré la pluie. Et dans chaque cercle qui se formait lorsqu’une goutte de pluie rencontrait la surface brune du canal, j’ai vu l’Afrique. Dans la délicate mélodie de la pluie pianotant sur l’eau, j’ai entendu l’Afrique. Dans l’odeur de terre mouillée qui s’élevait vers mes narines, j’ai senti l’Afrique.

Ce soir, au bord du canal, la lune et la pluie sont venues me conter l’Afrique.

Mon Afrique.

Ca me fait quelque chose au ventre de l’écrire. Du bien, je crois.

Mon Afrique chérie.

Akiko, ma petite fleur de cerisier, je rentre.

Je ne serai pas là, demain, quand tu rentreras de voyage et que tu liras cette lettre. Je pars ce soir. Je ne peux pas attendre. Je rentre en Afrique.

S’il te plaît, ne me hais pas.

Je t’aime.

Abdou

Jupe japonisante faite grâce au tuto enthousiasmant de wildmary sur son blog « L’aiguillée Sauvage »



Tissu de la jupe en coton brun (Marché Saint-Pierre). Appliqués ronds et ceintures en wax (Toto Tissus).

J’ai commencé par coller mes appliqués sur ma jupe. Mais j’avais peur qu’ils ne se décollent et j’ai résolu de les coudre pour plus de sécurité. Sauf que je craignais que les bords s’effilochent quand même avec le temps si je me contentais d’un simple point droit le long du bord. J’ai donc essayé la bordure au point zigzag serré dont m’avait parlé ma copine Jul’ sur une chute de tissu. Je l’ai trouvé super et dès lors, l’idée de zigzaguer mes appliqués s’est ancrée dans ma tête. J’en ai bavé comme ce n’est pas permis. J’ai cru que je n’allais jamais finir cette jupe ou alors vers Noël 2010…

J’ai aussi testé les boutonnières à la machine pour cette jupe. Super faciles à faire et très nettes. J’adore.

24 Comment

  1. Tu vois ! C’est long mais comme en plus tu avais collé tes appliqués, c’est pas bien compliqué et le rendu est top !!!!
    J’adore le mélange, ce que tu fais des patrons et tes textes.
    ^-^

  2. Merci beaucoup Shasha, Paola, Topset007, Sogirly, Morticia et Bikoutsi 🙂

    Merci Fanfreluches. j’ai le même penchant pour le wax, je pense. J’aime beaucoup le mélange wax/tissu neutre et je pense que ce n’est pas la dernière fois que je le ferai.

    Merci Beige cannelle. Au début, je pensais que le marron ne ressortirait pas sur ma carnation (d’où l’idée d’y mettre des appliqués d’ailleurs) mais finalement, j’aime bien. Et merci pour le texte. 🙂

    Ah Lasandrou! On est copines d’amour-de-mélange alors! 😀
    La lettre est tirée… de mon imagination :)) Ca me flatte beaucoup que tu l’aies crue tirée d’un livre. Merci 😀

    Jul’ ma cocotte, mille mercis. Pour tes encouragements qui me font toujours très chaud au coeur et pour les astuces et les explications de couture que tu me donnes!

  3. Merci beaucoup Céline et Cindy 🙂
    Cindy, le wax, quand on l’achète en coupon de 6 mètres, ça fait un peu peur (ne vais-je pas m’écoeurer, surtout que c’est TRES imprimé?) et puis en fait, on en met des petites touches un peu partout et les six mètres fondent comme neige au soleil…

  4. Comment dire… voilà, c’est tout ce que j’aime.
    Les couleurs, la forme, l’originalité…
    Quand est-ce que tu ouvres une boutique ? Parce que cette jupe irait directement dans mon panier !

    Bisous Tatou Chérinou.

  5. Oh là là merci Nilou-Choupinou! 🙂
    Non non, ça fait un bail que je ne vais plus aux ateliers d’écriture mais j’aime beaucoup imaginer une histoire qui irait avec ce que je couds.
    Peut-être qu’un jour j’arriverai à passer d’historiettes à une longue histoire.
    En tout cas, si j’ouvre une boutique un jour, je te ferai une session de soldes privées juste pour toi. 😀

  6. J adore, félicitation elle est superbe ta jupe. La petite touche de pagne (wax) qui te fait tout son effet. Je vais essaye de la faire. J espère la reussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :